«

»

Août 10

Les deux semaines qui suivirent à la clinique…

La première semaine passée, j’ai enchaînée sur deux autres, beaucoup plus actives que la première… Pas le temps de se poser des questions ni de voir les heures s’écouler!!!Tous les matins, levé au plus tard à 8h pour pouvoir se préparer et prendre son petit déjeuner avant de commencer le sport.

9h, rendez-vous au rez de jardin de la clinique afin de rejoindre mon groupe de marche. Au cours de mon séjour, j’ai jonglé entre le groupe de marche 3 et le groupe de marche 4. A vrai dire, ce n’était pas de mon plein gré, je dois bien l’avouer… Les deux premières fois, vu que nous n’étions que deux dans le groupe 3, les moniteurs sportifs nous ont incluent dans le groupe 4 pour ne faire qu’un seul groupe. Sur le coup, je me suis dis « la marche 3 n’est pas très dure donc la marche 4 devrait aller… » Que n’avais-je pas pensé là… tout faux!!!!la marche 4, c’est… c’est faisable si on a de grandes jambes ou si on est grand sportif. Mais ce n’est pas mon cas…loin de là…1m63 et deux séances de sport max dans la semaine en temps normal… la première fois, ce fût un véritable cauchemar… je n’en pouvait plus, j’ai eu des ampoules partout aux pieds qui ont perdurées le reste du séjour (autant dire : très pratique quand on doit mettre les tennis à peu près 3 fois par jour…), j’avais du mal à respirer, mon cœur battait à plus de 160bpm, bref…je n’avais plus envi d’y aller le lendemain!!! Du coup, moi qui me disais que je passerais au niveau 4 le vendredi, je suis bien revenue sur ma décision!!!je suis restée groupe 3!!!! Mais le mercredi suivant, de nouveau, notre groupe a été intégré au groupe 4. Et, de nouveau, la marche fût dure… Mais contrairement à la première fois où j’essayais de rester dans le début du groupe, là, je n’ai pas chercher à le faire.j’ai marcher le mieux que je pouvais en restant dans mes limites, surtout que j’avais toujours mal aux pieds… La troisième fois, les moniteurs m’ont dis de changer de groupe car le groupe 3 ne me convenait réellement plus…j’étais constamment devant la monitrice, et lorsque nous atteignons le parc, je partais en avance pour marcher plus vite, mais du coup, j’attendais le reste du groupe et la monitrice de sport à la fin du tour du parc… Du coup, elle m’a dit qu’il fallait que j’aille dans le groupe 4… Je ne vous dis pas la tête que j’ai fait à ce moment là… dé-gou-tée… mais bon, je l’ai fais… j’en ai bavé… mais je l’ai fait…^^

Donc, tous les matins (sauf le mardi, cours de cuisine oblige!!), marche pendant 1h puis possibilité d’aller au cours de gym 3-4 à 10h45. Je l’ai fait quelque fois. On alternait une journée étirements pendant 45min, une journée abdos pendant 45 min…
Le reste de la matinée était généralement consacrée aux rendez-vous éventuels de la diététicienne, ou de l’interne ou de la nutritionniste.

Après le repas du midi, direction le rez de chaussée à 14h pour faire du vélo (ou d’autres appareils de cardio-training) pendant 1h.

Puis, 15h45, possibilité de faire de la gymnastique niveau 2 pendant 45min, après s’être « régalé » au goûter de leur crème-entremet sans sucre.

Enfin, la journée se terminait généralement par une séance de 45 min de musculation (ils appellaient cela « travail segmentaire » à la clinique)

Donc voilà. Les journées s’enchaînaient à ce rythme, exception faîte pour le mardi et le mercredi. En effet, le mardi matin est exclusivement réservé à un cours de cuisine participatif, de 9h à 12h, et le mercredi après midi, de 14h à 15h30, nous avons cours de cuisine démonstratif.
Comme vous l’aurez aisément compris, le premier est un cours où nous faisons la cuisine alors que le second, nous ne faisons que regarder le cuisinier faire. Après le temps imparti pour la préparation de la nourriture, nous dégustons!!!!ça, c’est le meilleur moment^^

Le premier mardi, nous avons appris à faire un sauté de veau à la tomate, donc un plat en sauce sans aucune matière grasse!!!L’astuce?!le fond de veau et la maïzena!!!Tous leurs plats en sauces sont constitué, à la base, de fond de veau. Après, selon ce qu’on veut, on dilue la maïzena dans du vin par exemple pour faire un bœuf bourguignon, dans du lait si on veut faire une sauce curry ou une sauce blanche, etc… Et la maïzena, à diluer toujours à froid, est là pour épaissir la sauce et la rendre onctueuse.
Après cela, nous avons fait du saumon en papillote, toujours sans matière grasse, ainsi que des croque-monsieur aux petits légumes. Je n’avais pas mon appareil photo sur moi lorsque nous les avons fait, mais je peux vous assurer que c’était SUPER appétissant!!!!!et super bon aussi!!!!!!!!!!pas 1gr de matière grasse, et pourtant, on utilise une béchamel (sans beurre et qui a tout de même le gout de béchamel!!!!). je dis « pas 1gr », mais ce n’est pas tout à fait exact car on met en touche finale du croque monsieur une part de 30gr de Merzer, fromage allégé à 12% de MG. C’est le seul élément « gras » du croque!!!! Le seul inconvénient de ce croque monsieur, c’est qu’on ne peut pas le mettre dans un appareil à croque car les petits légumes sont posés au dessus des tranches de pain. En fait, il est ainsi constitué : une tranche de pain, une couche de béchamel, une tranche ou deux de jambon, une couche de béchamel, une tranche de pain, une couche de béchamel, les petits légumes, une couche de béchamel et le Merzer. C’est une véritable RÉGALE!!!! Enfin bref… J’ai les papilles qui s’agitent en écrivant ces lignes donc je vais arrêter^^. Dès que j’en fais à la maison, je les prends en photos et vous les mets sur le site!!!!
Pour finir, nous avons également fait des crèmes meunières. Ceux qui connaissent le régime Dukan, ces crèmes sont exactement les mêmes que les crèmes à la vanilles sans œuf. Que avec de la maïzena (et du lait, of course).

Le second cours de cuisine participatif a été dédié aux recettes de vinaigrettes diététiques, de mayonnaises diététiques ainsi que de toutes les autres sauces qui en découlent (sauce tartare, sauce marie-rose, sauce gribiche, etc…).

Concernant les ateliers participatifs, je n’ai assisté qu’à un seul cours car le dernier mercredi, j’avais un rendez-vous à la place du cours (et le premier, c’était férié).
Lors de ce cours, la cuisinière nous a fait de la joue de porc aux petits légumes, et d’autres papillotes de poissons aux courgettes. Même si nous ne faisions pas la cuisine lors de ces séances, nous échangions des astuces entre nous et avec les cuistots. Et c’est toujours sympathique, lorsque la nourriture occupe une place extrêmement importante dans notre vie, de partager ce moment avec d’autres qui pensent comme soit… avec d’autres qui voit en la nourriture la même « drogue » que la notre…

Donc voilà comment mes deux semaines se sont déroulées…

1 Commentaire

  1. claudine

    La crème meuniere c’est juste du lait et de la maizena ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>